samedi 20 octobre 2012

Saometis



Le duo Saometis, formé depuis 2008 de la percussionniste Marise Demers et du guitariste Martin Verreaut, a publié en 2010 un premier album éponyme de création instrumentale riche sur les plans culturel et sonore.

Mélodies lumineuses aux influences d’Orient, d’Afrique et de l’Occident, les guitares sont traitées de manière contemporaine sans rien perdre de leur essence culturelle. Bossa chantante, rythmes arabes envoûtants, on y fait aussi du cousinage avec la musique ancienne espagnole du 17e, à la Lucas Ruis de Ribayaz. Traitement contemporain, car on y aborde différemment le folk et on flirte avec les structures et sonorités du guitariste fingerstyle Antoine Dufour, certainement un de nos meilleurs ambassadeurs de guitare percussive  aux harmoniques cristallines.

La percussionniste Marise Demers intègre ses instruments à merveille à chacune des pièces. Des percussions sont choisies avec art, se mariant à la perfection. Parfois rythmiques, parfois mélodiques, elles ne prennent jamais le pas sur la pièce, mais l’enrichissent avec subtilité et intelligence, la rendent dansante et lui donnent davantage de caractère.

Marise Demers offre également des ateliers de percussions auxquels j’ai eu le bonheur d’assister. Ludiques et stimulants, ces ateliers proposés à un public néophyte ou expérimenté place ce dernier devant de nouvelles possibilités et en peu de temps, devant des réussites. Des réussites simples, bien entendu, mais les gens sont tout de même étonnés du résultat, car bon nombre d’entre nous sont convaincus de n’avoir aucun rythme. Marise Demers, en fine pédagogue, aborde le tout comme un jeu cependant bien orchestré et, nous donne envie de poursuivre l’aventure chez soi. À ce titre, l’album Saometis fournit un excellent canevas aux exercices personnels.

Saometis est devenu quatuor en 2011, alors que la violoncelliste Gaël Huard et le percussionniste Éric Breton sont venus enrichir un duo déjà formidable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire